dimanche 22 juillet 2018

Santé publique

Pr Jérôme DE SÈZE, Neurologue, CHRU de Strasbourg

Information santé : orienter nos patients vers des sources fiables

Il faut se méfier d’une information non triée qui peut être parfois délétère pour les patients. Trop d’informations tuent l’information. Notre rôle est aussi d’orienter les patients vers des sources d’information fiables.

Dr Jacques LUCAS, Vice-président du CNOM (Conseil National de l’Ordre des Médecins), délégué général aux systèmes d’information en santé

Les médecins doivent intégrer le numérique dans leur pratique professionnelle

Le numérique doit faire partie intégrante de la pratique professionnelle ; les médecins doivent s’y impliquer extrêmement activement sinon ils seront débordés par ces technologies émergentes.

Pr Jean-Pierre Olié, Isabelle Delattre, Eric de Branche, Laurence Jacquillat

Médias : vers plus de pédagogie et d'éducation à la santé

Les journalistes spécialisés en santé, science et médecine peuvent mettre en perspective une information, voir si elle est valide ou pas, déterminer l’angle à traiter.

Sara Lopez, Adel Mebarki, Dominique Noël

Médias : accorder plus de place à la santé publique

La presse quotidienne doit davantage axer ses papiers sur des sujets de santé publique.

Jean-Marie CHARON, Sociologue des médias, ingénieur d’études CNRS

La profusion d’information santé, source de confusion pour le public

Le public est régulièrement confronté à une cacophonie sur l’information santé. Le manque de mise en perspective de cette information, diffusée sans lien d’une information à une autre, pose également le problème de sa hiérarchisation.

Dr Anne-Sophie RONNAUX-BARON, Médecin coordinateur des activités des centres de santé et de prévention

Gare aux rumeurs dans les médias grand public

En ce qui concerne la vaccination, certains articles traitent l’information de manière totalement insatisfaisante. Un certain nombre de fausses informations diffusées mériteraient d’ailleurs un droit de réponse de la part des experts.