vendredi 17 août 2018

Médias

Marie-Paule SERRE, Université Pierre et Marie Curie.

Une information santé trop superficielle

Aujourd’hui, l’information est traitée de manière superficielle, très rapide avec des accroches qui sont de nature à faire vendre du papier.

Catherine CERISEY, Co-fondatrice de Patients & Web, Vice-présidente de Cancer Contribution

Médias : ne pas donner de faux espoirs aux patients

Des choses innovantes sont réalisées en matière de cancérologie mais les médias abordent ces sujets sans prendre de précaution. Les journalistes doivent absolument faire attention à la façon dont ils traitent l’information grand public.

Barabara LETSCHER, International Relations Officer, l’Argus de la presse

L'Argus de la presse veille sur la santé

Nous suivons de nombreux médias dans le domaine de la santé, parfois très spécialisés, donc des médias de presse écrite essentiellement, ainsi que les médias santé sur Internet qui se sont démultipliés.

  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Page 5 sur 5