dimanche 9 décembre 2018

Santé publique

Pr Jean-Pierre OLIÉ, Membre de l'Académie Nationale de Médecine

Hypocondriaques et cybercondriaques face aux médias et à Internet

Avec internet, il y a deux hypothèses : soit les personnes améliorent leurs connaissances sur la maladie ; soit elles sont envahies par une pathologie hypocondriaque.

Pr Véronique TRILLET-LENOIR, Centre hospitalier Lyon Sud

Cancers : relayer les infos diffusées par les organismes référents

Les recommandations édifiées par les professionnels de santé avec l’aide des patients sont le socle de ce que les médias doivent prioritairement diffuser au grand public.

Stéphanie Chevrel, Observatoire de l’Information Santé, Dr Sylvie Briand, OMS et Philippe Denormandie, MNH.

Santé publique : communiquer et diffuser une information santé fiable

Les professionnels de la communication et de santé expliquent, lors de Speed Visions au Festival de la Communication Santé, les conséquences de la propagation de l’information sur les réseaux sociaux auprès du grand public.

Dominique Noël, présidente du Festival de la Communication Santé

3 Speed Visions du Festival de la Communication Santé consacrées à l’information

Six Speed Visions, lors du 28ème Festival de la Communication Santé, ont permis aux patients, à leur famille et aux pro. de la communication de faire entendre leur voix sur leur parcours et leur expertise.

Frédéric Lemos, Alice Rivières, Dingdingdong et Athénaïs de Truchis de Lays

Cancers rares de l’enfant, maladie de Huntington, don d’organes : en parler !

Lors du 28ème Festival de la Communication Santé, les patients ou leur famille ont pris la parole au travers de Speed Visions pour partager les difficultés traversées tout comme les rencontres salvatrices.

Philippe Gaertner, Président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF)

Une information sur le médicament qui met en difficulté les pro. de santé

La rapidité de la diffusion des informations sur le médicament pose un réel problème aux professionnels de santé notamment lorsque les patients ont connaissance de ces informations avant eux à travers les médias ou les réseaux sociaux.