samedi 23 juin 2018

Médias

Isabelle ARNULF, Neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Santé et médias : partager les informations scientifiques

Autrefois, les anglo-saxons produisaient de la très bonne communication scientifique. Maintenant, chacun fait un blog, tout le monde a un service de communication et cela intéresse le public, #S3ODEON.

Jean Paul ORTIZ, Président de la CSMF

De l’importance d’améliorer l’information santé

L’information santé mérite globalement d’être améliorée car un certain nombre d’informations sont davantage diffusées dans une logique de mirage technologique et moins dans une logique opérationnelle pour le patient.

Alexandre MOREAU, Directeur des médicaments en oncologie, ANSM

Cancers et médias : communiquer sur l’accès aux thérapies innovantes

Nous devons communiquer auprès des organes d’information grand public et ne pas rester entre agences de santé.

Dr. François LEMARE, Pharmacien hospitalier - Gustave Roussy

Médias : souvent une information pour ou contre

L’information est souvent vectorisée sur la base de scandales, de grandes évolutions thérapeutiques ou de grands congrès internationaux.

Yves MATILLON, Ministère de l’enseignement supérieur

Santé et médias, une information de bonne qualité

Les scandales sanitaires sont complexes avec des jeux d’acteurs extrêmement compliqués, c’est difficile pour un journaliste de bien analyser les responsabilités et les rôles de chacun.

Françoise SELLIN, Association Aider à aider

Cancers et médias, parler davantage des innovations

L’information santé consiste souvent en des annonces tonitruantes sur des avancées thérapeutiques qui vont donner de faux espoirs.