dimanche 27 mai 2018

Fake news

Divina Frau-Meigs, professeure, sociologue des médias

Définir les fake news au niveau international

Créer un périmètre en définissant les fake news de façon très large permettra de montrer que différents types d’actions peuvent être menés face à la diversité des définitions et des acteurs.

François Taddéi, directeur du CRI, Centre de Recherches Interdisciplinaires

Labelliser les pages web pour lutter contre les fake news

Les fake news se propagent sur le Web à des vitesses sans commune mesure avec ce à quoi nous étions habitués. Pour les contrer, il faut donc non seulement développer un esprit critique individuel mais aussi une forme d’esprit critique collectif.

Jean Kouchner, secrétaire général de l'UPF, Union de la Presse Francophone

L’art de répandre de fausses nouvelles

Contrer les fausses nouvelles nécessite des journalistes bien formés capables de vérifier les informations et faire en sorte que se développent des médias dont la raison d’être est de fonder leur action sur une vraie déontologie de l’information.

Stéphanie Chevrel, Observatoire de l’Information Santé

Sciences, Médecine et Médias, quand l'info s’emballe !

Histoire d’une dérive médiatique décortiquée en 7 minutes par Stéphanie Chevrel lors de sa Speed Vision au Festival de la Communication Santé. Une information vraie, mal interprétée, va être traitée de façon dénaturée dans les médias.

Romain Badouard, maître de conférence, Université de Cergy Pontoise

Fake news : industrialisation, propagande et viralisation

Le terme de fake news englobe différentes réalités : d’abord leur industrialisation ; ensuite, leur utilisation à des fins de propagande politique et enfin, leur circulation sur les réseaux sociaux.

Divina Frau-Meigs, professeure, sociologue des médias

#fakenews, la recherche en danger

Les fake news en santé nous impactent fortement car ce n’est plus seulement le journalisme qui est affecté, c’est aussi la recherche.

  • 1
  • 2
  • Page 1 sur 2