samedi 22 septembre 2018
Fake news

Les fake news en santé sont les plus partagées sur les réseaux sociaux

Les fausses informations les plus partagées sur les réseaux sociaux sont celles qui touchent au domaine de la santé.

L’hypothèse formulée pour expliquer ce phénomène est la suivante : le coût social de leur partage est moins important que dans le domaine politique. Il est socialement mieux accepté de partager des fausses informations qui exprimeraient une forme de défiance vis a vis des institutions de santé que des fausses informations politiques.

Itw réalisée lors de la Conférence des Présidents d’Université « L’université comme rempart aux fake news », organisée avec The Conversation à la Sorbonne Nouvelle, 15 février 2018