mercredi 12 décembre 2018
Santé publique

Santé et médias - prendre le temps de la pédagogie

Le traitement de l’information santé dans les médias et sur les réseaux sociaux est fondamental, c’est pourquoi il faut faire attention à ne pas tomber dans le « voyeurisme » ou le sensationnalisme.


Davantage de pédagogie pour l’information médicale. Une information médicale, originale, importante ou une première mondiale sera traitée en 5 minutes dans un journal télévisé, c’est bien mais c’est court ! Il serait utile de diffuser davantage d’émissions dédiées à telle ou telle pathologie ou à une nouvelle thérapie, pédagogiques et bien argumentées, en 52 minutes. 


Oui au numérique, mais avec des garde-fous. En ce qui concerne les réseaux sociaux qui sont un vecteur important en terme d’information, je m’en méfie un peu car il y a beaucoup de détournements souvent malveillants. Ils ne sont ni plus ni moins qu’une application du numérique, troisième révolution technologique depuis la création de l’univers ; la seconde étant Gutenberg avec l’imprimerie et la première, le passage de la parole aux signes, dans l’Antiquité.

ITW réalisée lors des Matinales de l’Innovation.